Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La France Réconciliée - Page 2

  • Présidentielle 2017. Sondages: Macron en hausse

    Voici les résultats du sondage Ifop «rolling» (quotidien) pour Paris Match, CNews et Sud radio publié aujourd’hui.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle 2017. Valls votera Macron au 1er tour mais ne se rallie pas

    Sur le plateau e BFMTV, Manuel Valls a indiqué qu’il voterait dès le premier tour pour Emmanuel Macron afin de faire barrage à Marine Le Pen et éviter le pire pour le pays.

    Il a poursuivi en estimant qu’il fallait également empêché un duel Fillon-Le Pen au second tour, critiquant le candidat LR de suivre les pas de Donald Trump, sans nommer explicitement ce dernier.

    Il a ajouté qu’il ne s’agissait que d’un vote personnel et qu’il ne se ralliait pas au candidat d’En marche! précisant qu’il ne participerait pas à sa campagne.

    Lire la suite

  • Présidentielle 2017. Sondages: Macron tient la distance

    Selon un sondage Ipsos réalisé pour France télévisions, Marine Le Pen est en tête au premier tour avec 25% des intentions de vote devant Emmanuel Macron à 24%.

    Au second tour, Emmanuel Macron l’emporte aisément avec 62% des intentions de vote contre 38% à la candidate d’extrême-droite.

    Lire la suite

  • Présidentielle 2017. Sondage «rolling»: Macron demeure en tête

    Cela plusieurs fois que les résultats du sondage «rolling» (quotidien) de l’institut Opinionway varie fortement par rapport aux sondages de tous les autres instituts dont le sondage «rolling» de l’Ifop qui, lui, se situe dans la tendance générale.

    Ainsi, les scores qu’il attribue à tous les candidats sans exception ou presque sont différents de cette tendance, ce qui fait beaucoup.

    Il se peut que seul Opinionway ait raison contre tous les autres mais les écarts mêmes qui se produisent dans les résultats de son sondage d’un jour sur l’autre nous incitent à privilégier désormais le sondage Ifop.

    Néanmoins, nous continuerons à donner, pour information les chiffres d’Opinionway sans les commenter.

    Voici donc les résultats du sondage Ifop pour Paris Match, CNews et Sud radio publié aujourd’hui.

    Il donne 25,5% pour Macron et 25% pour Le Pen au premier tour et 60,5% pour Macron contre 39,5% pour Le Pen au second tour.

    Emmanuel Macron reste donc devant Marine Le Pen au premier tour tout en distançant François Fillon de 8 points et possède une avance de 21 points sur la candidate d’extrême-droite au second tour.

    Viennent ensuite, au premier tour François Fillon à 17,5%, Jean-Luc Mélenchon à 14%, Benoit Hamon à 10,5%, Nicolas Dupont-Aignan à 5% (les autres candidats à 1% ou moins).

    Pour information, les résultats du sondage Opinionway pour Les Echos et Radio classique:

    Au premier tour: Marine Le Pen (26%), Emmanuel Macron (24%), François Fillon (20%), Jean-Luc Mélenchon (13%), Benoit Hamon (11%), Nicolas Dupont-Aignan (3%) et les autres candidats à 1% ou moins.

    Au deuxième tour: Macron (61%), Marine Le Pen (39%).

    (Sondage «rolling» Ifop réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement –  âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points // Sondage «rolling» Opinionway réalisé quotidiennement par internet auprès d’un échantillon de 1500 personnes – dont 500 interrogées quotidiennement par roulement – âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

     

     

    Alexandre Vatimbella

     

    Retrouver toutes les informations sur le Centre et le Centrisme sur le site Le Centrisme

     

  • Présidentielle 2017. Le quart des sénateurs centristes rejoignent Macron

     

    Dix sénateurs centristes (sur 42 que compte le groupe Union centriste), viennent de publier une tribune dans le JDD pour apporter leur soutien à Emmanuel Macron.

    Réunis autour de Michel Mercier, ancien président du groupe centriste au Sénat, ancien président du Conseil général du Rhône et ancien ministre de la Justice et de l’Aménagement du territoire de Nicolas Sarkozy, certains, comme lui, sont des figures du Centre, en particulier de l’UDI comme Michel Canevet (cofondateur de la confédération et initiateur du ralliement des sénateurs UDI de cette tribune à Macron), Jean-Marc Gabouty (trésorier du Parti radical, membre de l’UDI) ou encore Jean-Marie Vanlerrenberghe, le maire d’Arras.

    Lire la suite

  • Le Centrisme contre tous les clientélismes

    A chaque élection ressortent les clientélismes de droite et de gauche.

    Nicolas Sarkozy vient à nouveau de jouer cette carte peu reluisante avec ses déclarations sur nos ancêtres les Gaulois pour, dans un populisme démagogique de bas étage à la Trump et à la Le Pen, s’attirer la clientèle de la droite radicale et de l’extrême-droite.

    La stratégie sarkozyste est, en effet, identique à la stratégie trumpienne et lepéniste.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle USA 2016. La centriste Clinton remporte le premier débat

    Selon les experts mais aussi les sondages instantanés (62% contre 27% pour celui de CNN) ainsi que les places boursières de la planète qui sont en hausse, Hillary Clinton a remporté face à Donald Trump le premier débat télévisé de la campagne présidentielle.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle 2017. Sondage: Juppé remporte la primaire LR grâce aux seuls centristes

    Selon la sixième vague de l’enquête électorale baptisée «Comprendre 2017» lancée par le Cevipof (centre d’étude politique de Sciences po Paris) en association avec IPSOS et Le Monde, la primaire de la LR devrait être remportée par Alain Juppé avec 56% des voix contre 44% à Nicolas Sarkozy essentiellement grâce aux voix des sympathisants des partis centristes (MoDem et UDI).

     

    Lire la suite

  • Oui, certains fans de Trump sont «déplorables»

    Alors que l’on commémore le quinzième anniversaire du 11 septembre 2001 qui détruisit les deux tours du World trade center à New York et fit près de 3.000 morts (en comptant l’attentat contre le Pentagone à Washington et le crash de l’avion détourné qui se dirigeait vers la Maison blanche ou le Congrès), la campagne électorale continue à battre son plein aux Etats-Unis.

    Lors d’un discours devant la communauté LGBT, Hillary Clinton a ainsi affirmé que la moitié des fans présents lors des meetings de Donald Trump étaient des gens «déplorables» parce qu’ils sont «racistes, sexistes, homophobes, xénophobes, islamophobes».

     

    Lire la suite

  • Présidentielle USA 2016. Les rêves américains opposés de Clinton et Trump

    Contrairement à ce que l’on pense, il n’existe pas «un rêve américain» unique qui serait, à la fois, défini exactement et qui serait commun à tous les Américains.

    Le Rêve américain est multiple, on peut même dire que chaque Américain a son propre rêve (et que beaucoup de personnes, à travers le monde ont leur «rêve américain»).

    Sur l’échiquier politique, le rêve se décline également par rapport aux convictions de chaque idéologie.

     

    Lire la suite