Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La France Réconciliée - Page 5

  • Présidentielle 2017. UDI: un programme présidentiel sans candidat!

    Au micro de iTélé, Jean-Christophe Lagarde a expliqué que l’UDI était en train de préparer son programme «présidentiel et législatif».

    Or, si la formation centriste a déjà investi de nombreux candidats pour les législatives, elle n’a aucun candidat pour la présidentielle et aucun processus actuellement n’est mis en route pour en désigner un.

    Et il est pratiquement sûr qu’elle n’en aura pas…

     

    Lire la suite

  • Présidentielle 2017. Juppé en difficultés, Bayrou va-t-il gagner son pari?

    François Bayrou est persuadé depuis longtemps qu’Alain Juppé ne peut pas gagner la primaire de LR et que le candidat de la Droite en 2017 sera Nicolas Sarkozy.

    Et si c’est Sarkozy, alors, lui aussi sera candidat à la présidentielle.

    Cette conviction est en train de devenir réalité avec une baisse de Juppé dans les sondages auprès des sympathisants de droite et, surtout, des sympathisants et des militants de LR.

    Dès lors, même si le maire de Bordeaux demeure en tête dans les baromètres d’opinion et y distance largement l’ancien président de la république, la menace Sarkozy redevient une réalité pour la primaire de LR car l’écart s’est fortement réduit.

     

    Lire la suite

  • La relation ambigüe de Rocard avec le Centre

    Michel Rocard est mort à 87 ans et il laisse un héritage politique foisonnant mais controversé, notamment dans sa volonté de moderniser la Gauche et de faire des alliances avec le Centre plutôt qu’avec le Parti communiste.

    Personnalité socialiste brillante et aux idées originales voire iconoclastes dans les années 1960-1980, il avait réussi à être le premier ministre de François Mitterrand, ce dernier ayant été obligé de le nommer alors qu’il n’avait que haine et mépris pour l’homme qui avait osé vouloir lui prendre le Parti socialiste.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle USA 2016. Barack Obama: «Je crois en Hillary Clinton»

    «Je suis ici aujourd’hui parce que je crois en Hillary Clinton», a déclaré Barack Obama lors d’un meeting en commun avec la candidate du Parti démocrate à la présidentielle à Charlotte en Caroline du Nord.

    Il a ajouté qu’elle était la plus qualifiée pour être la prochaine présidente.

    Même si le soutien du président centriste pour une candidate centriste ne faisait aucun doute tellement leurs points de vue sont proches ainsi que leurs projets politiques, celui-ci est total pour celle qui, après avoir été une adversaire lors de la primaire de 2008 puis sa secrétaire d’Etat de 2009 à 2012, est devenue une amie, selon les mots même de Clinton, et son héritière politique.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle USA 2016. Les 5 points du programme économique de Clinton

    Ces derniers jours, Hillary Clinton a détaillé le programme économique qu’elle mettrait en route si elle est élue présidente le 8 novembre prochain.

    Que ce soit dans ses discours ou des documents publiés par son équipe de campagne, elle s’est attachée à montrer la solidité de ses propositions et le fait qu’elle avait un programme en la matière alors que Donald Trump, son opposant républicain, lui, n’en avait pas.

    «J’ai une claire vision pour l’économie, a-t-elle ainsi déclaré lors d’un discours à Raleigh (Caroline du Nord). Nous devons être sûrs que notre économie bénéficie à tout le monde. Pa seulement à ceux qui sont en haut de l’échelle. Pas seulement aux riches et à ceux qui ont des relations, pas seulement aux gens qui vivent dans certains endroits du pays ou des gens qui viennent de certains milieux et pas les autres, je veux dire tout le monde. Et j’ai un plan pour y parvenir.»

     

    Lire la suite

  • La Grande-Bretagne dehors, la purge nécessaire de l’Europe commence

    Ceux qui, comme tous les centristes, croient en une Europe unie qui doit emprunter le chemin d’une construction fédérale ne peuvent qu’être satisfaits du vote des britanniques qui ont décidé de quitter l’Union européenne, eux qui bloquent toute avancée de cette dernière depuis des décennies.

    Mais, pour cela, il faut que dès maintenant, immédiatement, une refondation de cette Union européenne se mette en place sinon elle court le risque de disparaitre beaucoup plus rapidement qu’on ne le pense.

    Et ce serait une catastrophe ce que n’est pas le brexit.

     

    Lire la suite

  • Le Brexit ou la guerre de sécession européenne

    Comme les Etats-Unis d’Amérique, l’Union européenne est d’abord une idée.

    Et même si Abraham Lincoln s’est battu pour garder son pays uni et contre l’esclavage, il s’est d’abord battu, comme il l’a dit avec tant de profondeur dans son fameux discours sur le champ de bataille ensanglanté de Gettysburg, pour que vivent l’idée de démocratie républicaine, celle d’un peuple libre, et celle d’«un gouvernement du peuple pour le peuple par le peuple», selon sa fameuse formule.

    Car la construction américaine était alors unique dans le monde, ainsi que l’est aujourd’hui la construction européenne.

    Tout comme le pose le Brexit pour l’idée européenne, la Guerre de sécession posait la question de la pertinence de l’idée américaine.

     

    Lire la suite

  • Sondages: l’axe central prend l’eau sur sa gauche

    Alors que les personnalités de la Droite et du Centre de l’axe central (allant du gaullo-réformisme jusqu’au social-réformisme en passant par le libéralisme social et le social-libéralisme) maintiennent globalement leurs positions dans les baromètres de popularité (sauf pour les leaders d’une UDI de plus en plus atone), celles de la Gauche, c’est-à-dire du social-libéralisme et du social-réformisme sont actuellement en perte de vitesse.

    Si c’est le cas depuis plusieurs mois pour Manuel Valls (social-réformisme), Emmanuel Macron (social-libéralisme) est désormais également touché avec une baisse parfois forte dans les derniers sondages publiés depuis la fin mai après des hausses quasi-continues.

    Reste à savoir si celle-ci est un trou d’air passager ou l’amorce d’une tendance.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle 2017. Sondage: trous d’air pour Bayrou et Juppé

    La nouvelle vague du sondage BVA pour Orange et la presse régionale montre une baisse dans les intentions de vote au premier tour du favori du scrutin, Alain Juppé, mais également de François Bayrou au cas où le maire de Bordeaux ne serait pas le vainqueur de la primaire de LR.

    Ainsi, Alain Juppé perd deux points à 36% des intentions de vote mais demeure largement en tête devant Marine Le Pen (26%) et François Hollande à égalité avec Jean-Luc Mélenchon (14%).

    François Bayrou, lui, perd entre 0,5 point (hypothèse Sarkozy comme candidat LR) et 4 points (hypothèse Le Maire candidat LR) et recueille entre 12% des intentions de vote, face à Bruno Le Maire et François Fillon, et 13% face à Nicolas Sarkozy.

     

    Lire la suite

  • Présidentielle USA 2016. Tuerie d’Orlando: Non, Trump ne monte pas dans sondages grâce à ses propos haineux

    Reprenant une dépêche du bureau français de l’agence de presse britannique Reuters, nombre de médias français ont titré que grâce à ses propos inqulalifiables après la tuerie d’Orlando, Donald Trump était en hausse dans les sondages.

    Or, c’est tout le contraire!

    Tous les sondages réalisés après les attaques haineuses et mensongères du promoteur immobilier newyorkais ont montré un trou d’air parfois très important dans la vision qu’ont de lui les Américains.

    Il a atteint ainsi son plus bas niveau en ayant 70% d’opinion négatives à son encontre.

    En outre, dans tous les sondages pour la présidentielle qui sont compilés par plusieurs sites, il est battu par la centriste Hillary Clinton.

    Lire la suite